Stéphane Catalano : une signature en or

 

La signature de Stéphane Catalano Stéphane Catalano est né à Versailles (France) en 1960, de mère Française et de père Italien, il a passé sa petite enfance à Montréal puis est retourné vivre à Versailles.
A 11 ans déjà attiré par la bichromie, il dessinait à l’encre de chine des personnages de bande dessiné, des paysages, des animaux et des graphismes abstraits.
Puis, ce fut la découverte du château de Versailles où il a eu la chance d’avoir accès à de nombreuses reprises tout au long de son enfance et de son adolescence.
> Eblouis par le château et son parc, Stéphane Catalano, a été incontestablement influencé, par la splendeur architecturale, la richesse artistique, l’omniprésence de ses dorures, la dimension historique et la puissance presque ésotérique que dégage ces lieux inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.
A 14 ans il commence ses études d’ébénisterie, puis 3 ans plus tard, il travaille chez différents artisans dans la région de Versailles, où il apprend la sculpture sur bois, la marqueterie et la restauration de meubles anciens.
Quelques années plus tard, et après avoir voyagé à travers le monde, il s’installe en Espagne dans la ville natale de Salvador Dali à qui il voue une très grande admiration.
Tout comme aux artistes, Gil Bruvel, Amadéo Modigliani, Gustav Klimt qui ont tous en commun un univers bien marqué et reconnaissable entre tous.
Il commence alors ses premières créations après avoir appris l’application de la feuille d’or au sein d’une entreprise de doreurs ornementistes non loin de Versailles.
Ce fut pour lui une véritable révélation…